Publié le 18 octobre 2021 Mis à jour le 15 octobre 2021

L'intelligence artificielle au service de la santé

Après l'obtention de son bac S, Nathan Wintenberger a beaucoup hésité entre des études de médecine ou d'ingénieur. Suite à un stage en radiologie et à la découverte des sciences de l'ingénieur durant le lycée, il s'est dirigé vers les classes préparatoires pour intégrer une école d'ingénieur.

En quoi consiste le métier d'ingénieur en intelligence artificielle ?

Le métier d'ingénieur en intelligence artificielle est étroitement lié au secteur scientifique. L’ingénieur en IA conçoit, à l’aide de méthodes informatiques de très haut niveau, des programmes afin de les implémenter au sein de machines ou logiciels. L’objectif étant de reproduire le comportement humain mais aussi de l’accompagner dans son travail en résolvant des problèmes complexes. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’ingénieur IA ne se limite pas à la programmation. Il effectue également un contrôle sur les différents programmes dans le but de s’assurer de la compatibilité de l’ensemble. Son rôle est d’optimiser les programmes c’est-à-dire agir sur les données, tester, et rechercher des solutions pour obtenir des résultats pertinents. Il sera donc amené à la rédaction de documents de validation souvent technique, contenant une problématisation du sujet initial. L’ingénieur IA est un métier extrêmement large capable d’agir sur la plupart des domaines existants.

Santé et intelligence artificielle 
J’ai choisi de restreindre ce métier à l’application dans le secteur de la santé, secteur qui me tient le plus à cœur. Malgré cela, le rôle de l’ingénieur IA dédié au monde médical demeure vaste. Il pourra alors agir pour prédire une maladie et/ou son évolution (Médecine préventive), pour la recommandation de traitement personnalisé (Médecine de Précision), pour livrer un diagnostic (Aide à la décision), pour l’accompagnement de personnes âgées ou fragiles (Robots d’accompagnement), pour l’assistance par ordinateur d’une opération, mais aussi pour la prévention générale (Anticipation d’épidémie). Son rôle est alors d’accompagner au mieux les médecins et de les aider dans leurs tâches quotidiennes, tout en améliorant les conditions et le sort des patients. Pour cela il usera de ses connaissances afin de déduire, classifier, hiérarchiser les données qui sont à sa disposition. Ce métier correspond en tout point à mon job idéal. Je pense que le domaine de l’intelligence artificielle peut me permettre de conserver ma détermination à améliorer le monde qui m’entoure. C’est un métier dans lequel je ne pense pas pouvoir m’ennuyer en raison de son vaste horizon. Pouvoir faire ce qui me plaît dans la vie est pour moi un but très important et les débouchés managériaux du poste n’est que bonus. J’ai l’ambition de pouvoir débuter en tant qu’ingénieur en intelligence artificielle dans le monde de la santé afin d’acquérir des compétences mais aussi d’avoir une importance dans notre société. C’est un métier dont je serais fier et j’aimerais par la suite restituer ce que j’ai appris mais également trouver des solutions optimales, en devenant chef de projet.

Pour conclure, certains prévoient une grande expansion du secteur de l’intelligence artificielle pour les années à venir. D’ici quelques années les machines dépasseront les hommes dans de nombreux domaines tels que la traduction de langues étrangères mais pourront également remplacer l’homme dans son travail. Conduite autonome et rédacteur de livre sont des exemples concrets des métiers que pourront remplacer les machines. Pour ma part, mon objectif personnel serait d’améliorer et de collaborer avec l’Homme et non de le remplacer. J’y accorde une grande importance.»